Accueil du site Les News EDITO 2023
LES DERNIERES NEWS
ROLLER A MOUCHOTTE
MISSIONS PLANET ROLLER
PLANET ROLLER , NOS DISTRIBUTIONS...
ASSEMBLEE GENERALE 2022

LES ARCHIVES
ROLLER à VITRY LE 14 OCTOBRE
MÉDAILLES À NOS BÉNÉVOLES
CARNAVAL DE PARIS 2021
CARNAVAL DE PARIS 2018
RIDERS D’IDÉES
LE MONDE DE ROLLO
NUIT BLANCHE 2017
CARNAVAL DE PARIS 2017
2 BRAS 2 JAMBES
BABETH
CARNAVAL DE PARIS
LA CROISIÈRE DU CLIMAT©
ride en paix TiTi
CARNAVAL 2013
DONS Rollers et Matos
CARNAVAL DE PARIS 2012
AFRICA ROLLER
PSWC 2011
Carnaval de Paris
une petite histoire du roller en images
Notre histoire sur roulettes
Récup Rollers
Paris, capitale du roller au grand palais
Planet Roller en fête
Carnaval de Paris
Coupe de France de roller acrobatique
Paris Capitale du Roller
Planet Attitude
Le Roller Derby
Roller à Annecy
PFG 2006
Marche L.F2006
Place Vendôme
La NewsLetter
Les Petits Princes

[Retour]

EDITO 2023

Bonjour les amis, rollers et lecteurs !


par : Claire


Bonjour les amis, rollers et lecteurs !

Car vous le voyez Planet Roller apparaît soudain sous un angle littéraire mais c’est l’évolution de votre présidente !

Apres avoir créé Planet Roller pour explorer la planète en roller je vous propose une autre évasion : la lecture !

Et allez voir en bas de cette page car il y a 2 chapitres , cadeau ! pour vous faire une idée de ce roman sorti de mon imagination ! et pour me contacter toujours

[email protected] ou tel :0660806833

Mais surtout maintenant Jean Nuage a son adresse mail !et c’est

[email protected]

et un conseil important : recopiez ces adresses car même si elles apparaissent en lien hypertexte ça ne fonctionne pas toujours....

écrivez moi avec et surtout insistez pour avoir une réponse !

Déjà de la lecture de ma part vous en avez à votre gauche sur ce site : les voyages . J’ai relaté toutes nos aventures et maintenant j’ai écrit un roman. Commencé en 2015 et même avant je l’ai finalisé durant ces dernières années de confinement.

En attendant Planet Roller continue : Vincent fait la rando de la lune, David sera sur la Technoparade, la marche des fiertés et la « maraude » ! Christine et moi nous rassemblons les patins et les envoyons à nos clubs amis selon les possibilités, et enfin j’anime le gymnase Mouchotte chaque samedi …. Mais en + j’écris !

Et du coup je fais la promo de « mon œuvre » sur notre site car il est le poumon de ma vie ! Depuis 25 ans maintenant vous pouvez nous retrouver sur ce site et maintenant j’espère que vous m‘écrirez.

Notez l’adresse [email protected] (recopiez l’adresse, insistez, car parfois je ne reçois pas) mais il y a aussi nos page facebook …. Je sais que (normalement) je suis facile à joindre, j’espère !

Avec cette page « edito » je vous tiendrai informés au fur et à mesure de l’humeur. Mon souhait est de poursuivre l’écriture de Jean Nuage, faire la saison 2 ! c’est ambitieux, j’ai besoin de vous, de voir si vous aimez, si vous en voulez encore !

Claire aka Claire de Planet Roller mais surtout maintenant : Claire M. Leonard , auteur de Jean Nuage, une histoire

Aujourd’hui je vous offre un chapitre (en fait 2 chapitres, cadeau !) pris au hasard pour que vous vous fassiez une idée de cette histoire :

Tome 3 Tome 3 – 1 Ils ont décollé. Ils ont bougé. A nouveau le gros vaisseau ronronne sur sa trajectoire avec son équipage bien discipliné, prêt à exécuter les ordres mais tant qu’ils sont sur leur cap il n’y a qu’à surveiller. Ce que font en particulier Thadée, Fun et bien sûr Rizzo. Au loin on peut apercevoir l’autre vaisseau, celui des étudiants. Il suit la même route et ils arriveront ensemble. Dans le vaisseau des étudiants règne une atmosphère de détente, les musiciens ont branché la sono et dans toute une partie de ce vaisseau dédié à l’éducation, des chansons des Doors se répandent de couloirs en cabines, en dortoirs, en salles communes. Les jeunes sont très occupés, sans cesse ils sont repris à l’ordre pour répéter des pièces de théâtre, des morceaux de musique, des lectures à haute voix, des répétitions de danse. Et c’est au bout d’un long moment que Duncan a soudain la conviction qu’Ybao n’est pas à bord avec eux. « Ne rien dire pour le moment » pense-t-il, « faire mon enquête d’abord… ! » Mais enquêter en silence, juste avec les yeux. S’assurer avec certitude qu’elle n’est pas dans le vaisseau et pour cela parcourir des kilomètres (oh oui il est très grand le vaisseau, même s’il appartient à la catégorie S, la catégorie dédiée aux vaisseaux de deuxième zone, ceux qui transportent les jeunes par exemple. Lorsqu’on le sillonne à pied on fait vite des kilomètres « c’est très bon pour ma forme » pense-t-il encore, « ici on stagne trop durant ces vols ». Aller et venir d’un groupe à l’autre, faire semblant de suivre l’activité mais en observant les lieux et même les visages « s’il y en avait d’autres qui avaient remarqué … ? » Prudence absolue, personne ne veut d’ennuis à des amis …. A bord du gros vaisseau en revanche, la bonne humeur est de retour. Pour le départ la discipline est de rigueur, le sérieux pour des manœuvres accomplies, on ne peut pas plaisanter avec un tel engin, mais une fois sur ses rails …. Judith fait plus ample connaissance avec Ybao. Elle avait rencontrée la jeune fille qui s’était éclipsée et de toute façon à ce moment-là elle n’avait aucune question à poser, sentant elle-même préférable de ne pas se faire remarquer. Ybao retrouve Guy mais aussi sa petite cour agrandie. Les holooo se collent sur ses jeunes mollets, histoire de changer de cabane !
- oh vous exagérer les holooo, vous ne pourriez pas allez vous coller ailleurs …
- laisse-les Guy, c’est bon de vous retrouver. Elle éclate de rire « ah vous me chatouillez !... » Violomble se montre coopérative. Elle a pris goût à la cuisine. Avant de partir elle a emporté une grande cargaison de graines qu’elle a trouvées sur la plate-forme au cours d’expéditions très très discrètes qu’elle faisait toute seule. Elle les fait pousser dans un endroit chaud du vaisseau. Elle a trouvé de quoi mettre à germer, elle s’est prise de passion pour voir pousser des plantes qui, en plus, peuvent nourrir ! Et cette occupation la distrait de ses mauvais penchants. Bientôt Ybao la rejoint. En se promenant dans le vaisseau elle a trouvé le jardin. Violomble est pour elle un nom un peu maudit. Elle n’a pas encore fait la relation avec cette femme penchée sur ses plantes vertes, les arrosant, et leur parlant pour les encourager à pousser. En observant la scène Ybao ne peut retenir un chant silencieux. Elle s’approche de Violomble qui se redresse d’un bond.
- bonjour madame, s’écrie Ybao apeurée par cette réaction trop vive. Violomble la dévisage des pieds à la tête, étonnée de cette jeune beauté qui vient la voir et qui semble intéressée par l’activité « plantes vivantes ».
- dis donc toi, tu ne devrais pas être sur l’autre vaisseau, l’interpelle Violomble avec ce ton charmant qui la caractérise - ironie - et dont elle use pour montrer qu’elle est la plus forte. Ybao devient pâle, elle donne bien du pouvoir à Violomble qui n’en a aucun mais cette activité inédite la place dans la classe de ceux qui comptent, non ?
- oui, vous n’aviez pas vu que j’étais venue sur votre vaisseau …
- moi je ne vois rien ! déclare Violomble comme si on allait la croire. Elles se regardent toutes les deux se demandant ce que pense l’autre et Ybao enfin se décide à demander :
- qu’est-ce que vous faites au juste ?
- ah je vois que tu ne sais rien, vous autres je ne sais pas ce qu’on vous apprend mais pourtant les jeunes vous devriez savoir cultiver des légumes, tout le reste ne sert à rien, regarde moi par exemple, je ne servais à rien, peut être encore on considère que je ne sers à rien, tant pis, bientôt on s’apercevra que sans moi on ne mange plus, enfin oui je sais, ils se nourrissent de gaz, ils vivent comme des ombres, ils ont oublié tous que la vie peut être meilleure si on sait utiliser tout ce qu’elle nous offre…
- je peux rester avec vous ? Je voudrais voir
- évidemment tu peux, et sois attentive, c’est en regardant et en observant que tu vas apprendre. Moi je ne savais pas faire tout ça, et puis j’ai trouvé ça (elle sort des graines de sa poche), je ne savais pas à quoi ça sert. Et puis dans le caisson où j’étais prisonnière il y avait un socle mou. Comme personne ne fait rien de ce caisson et que j’ai vu son sort …
- C’est quoi son sort ?
- ils voulaient le jeter dans l’espace intersidéral pour qu’il disparaisse, alors je me suis dis que si ces trucs-là (les graines) pouvaient disparaître avec je ne serais jamais soupçonnée de je ne sais quoi, mais si on ne les récupérait pas on ne saurait jamais ce que c’est, je les ai cachées dans le socle et voilà ! … Ybao la regarde éberluée par ce discours.
- tu comprends, poursuit Violomble heureuse d’avoir enfin un auditoire et de pouvoir soulager sa conscience car elle pensait encore avoir fait une mauvaise action. Et puis un jour en allant voir, parce que ce caisson il leur est revenu dans la gueule (elle s’exprime toujours avec vulgarité) ils l’avaient balancé dans l’espace et il a cogné sur la coque, enfin tu vois, obligé de le rentrer et de le cacher, parce que si le Big Boss voyait ce caisson dans cet état et moi vivante et Guy avec et tous ces loustics qui le suivent partout … Elle reprend son souffle en examinant Ybao attentive.
- bah oui, tu sais bien, tu connais l’histoire, j’ai eu du mal à reconstituer… Guy et moi on a été condamné à rester prisonniers dans ce caisson, sauf qu’on est sortis mais on est en sursis ! Et elle éclate de rire. Ybao avait eu vent de l’histoire mais pas entièrement. Et l’histoire évolue. Elle continue, se transforme, grossit comme un enfant qui grandit. Donc maintenant cette Violomble qui était une espèce de statue fait de l’agriculture dans ce qui était sa prison, enfin à partir de ….oh lala ! Elle a des idées cette Violomble pour aller vérifier que les trucs qu’elle a caché dans le socle de ce caisson honni a fait des petits et elle a réussi à comprendre que ces « petits » ça se mange à la place de ces gaz dégueulasses qu’on nous fait respirer pour soi-disant nous nourrir … « Aujourd’hui, Ybao, se dit-elle, tu n’as pas perdu ton temps » ! On dirait bien qu’Ybao est entrain d’entrer en amitié avec Violomble.


Accueil | Plan du site | Crédits | Info légal
© Planet Roller 2001-2015