Accueil du site Randos Les randos événementielles de fleury-les-aubrais à Paris
INFOS DU MOIS
ROLLERS ET FAUTEUILS


INFOS PRECEDENTES
FAIRPRIDE 2011
PARIS SLALOM WORLD CUP 2010
CARNAVAL DE PARIS
PSWC 2009
Rando 60 earth hour
Marche de Laurette Fugain
TELETHON 2007
Marche laurette fugain
Rando pour la paix au Darfour
de CHARTRES à PARIS
TELETHON ROLLER 2006
Fête du jeu à Clamart
de Gien à Paris
Téléthon Roller 2005
Paris Millau en rollers
L’A29
Millau 2004
Journée sans voiture à Pantin en roller
Téléthon 2003
Parade du Tour de France

[RETOUR]

igor chermetieff

moto ouvreuse

jeu de roues

avec mr guittard

Braves eaux

ou chat ?

chat eau !

départ officiel

team Renard

karim orléans roller

vincent esnault

antoine jacquier

avec Martine Faucher

avec j.b. péridy

de fleury-les-aubrais à Paris

135 kms malgré le temps


par : Christine



Planet Roller réussit son 4ème défi sportif
de Fleury-les-Aubrais à Paris (Place Vendôme).

-Merci à Martine Faucher pour son accueil
- Déléguée ministérielle aux personnes handicapées
- Présidente du FIPHFP
-Projet téléthon
-Photos de sylvain
Téléthon 2007 avec Planet Roller : le « off »

Bien évidemment, tous les patineurs qui sont partis de Fleury-les-Aubrais le 8 décembre dernier au matin ont rallié sain et sauf la place Vendôme le soir même : quand Planet Roller entreprend un raid pour le Téléthon, faire 135km en roller, c’est juste une partie de plaisir ! Mais nos journalistes présents au pied de la colonne Vendôme ce samedi soir-là n’ont pas pu s’empêcher de garder leurs micros ouverts et d’enregistrer la conversation « off » entre Christine, l’organisatrice de l’événement, et Vincent, l’un des patineurs du raid : c’est vrai, on en apprend tellement plus quand on écoute aux portes…

Et pour commencer, la première scène en dit long sur la journée des deux protagonistes : nous les avons retrouvés faisant le pied de grue autour d’un chauffage au pétrole, à l’extérieur des tentes, une soupe chaude entre les mains. « Ca fait du bien, concède Vincent ! c’est ma première boisson chaude de la journée ! » Christine s’interroge : « ah bon ? Tu n’as pas eu le temps de prendre un petit déjeuner ce matin ? » Evidemment, quand on a rendez-vous à 6h45 du matin porte d’Orléans et qu’on habite à 45 minutes du lieu-dit, on a plutôt tendance à se lever au dernier moment…

Christine renchérit : « tu sais, moi aussi j’ai eu froid toute la journée, assise sur la moto du p’tit renard (NDLR Philippe Renard), la face au vent ! » Notre preneur de son acquiesce d’un sourire, lui qui doit tenir à bout de bras sa perche, qu’il pleuve ou qu’il vente, et dont les mains sont toutes rouges. « Mais bon, rajoute Christine, on ne va pas se plaindre : on a encore réussi une belle chose pour la bonne cause ! » Vincent ne dit pas le contraire : « tu sais, je crois que tout le monde est content, les patineurs comme nos accompagnateurs… Et même dans les moments difficiles, nous nous sommes entre-aidés pour rallier la capitale et arriver tous groupés ». Les deux concluent : « c’est important de voir que nous avons relevé le défi pour tous les organisateurs du Téléthon et pour tous les malades ! » Ah ça y est, les deux décident enfin de se rentrer dans la tente de l’organisation ! Il n’est pas trop tôt : notre journaliste est plutôt frileux et il commençait à montrer quelques signes de faiblesse… En marchant, la conversation continue : « tu n’as rien vu de particulier à dire à propos de l’organisation ? » demande Christine. Vincent répond sommairement : « non, rien. Aucun problème entre Fleury-les-Aubrais et Brétigny, sur les routes de campagne, et pas trop ensuite, même malgré les voitures ». Les deux sourient, signe qu’ils sont contents, tout simplement. Vincent rajoute : « c’est toujours impressionnant d’arriver dans Paris, de filer entre des monuments comme le Louvre ou l’Hôtel de Ville… » Un privilège que Christine a partagé en alpaguant les Parisiens pour les associer à l’événement : « même dans le froid, même sous la pluie, ça ne perd pas son charme ! » On sent que l’un comme l’autre sont déjà prêts à rempiler pour l’édition 2008 du Téléthon. Comment dit-on déjà ? Pour la bonne cause ? Oui, c’est ça, pour la bonne cause !

Téléthon pluvieux, Téléthon heureux

-Article paru dans roller en ligne

Planet Roller rallie Fleury–les-Aubrais à Paris pour la bonne cause

Une bonne vingtaine de patineurs ont rallié Fleury-les-Aubray, près d’Orléans, à Paris, place Vendôme, samedi 8 décembre, sous l’égide de Planet Roller. L’association parisienne s’était pour l’occasion jointe à l’association Orléans Roller afin de préparer l’événement. En près de sept heures, les militants de la bonne cause ont bouclé 135km dans le froid et sous la pluie ! Pour sa quatrième participation au Téléthon, Planet Roller avait donc décidé de s’associer avec Orléans Roller, un club de roller bien connu des Parisiens depuis un bon septennat : « partir de Fleury-les-Aubrais [NLDR près d’Orléans], c’était aussi pour leur renvoyer l’ascenseur » expliquait Christine, l’organisatrice des raids longue distance chez Planet Roller, avant le départ.

Cette journée du Téléthon commençait très tôt : rendez-vous était donné porte d’Orléans à 6h45 pour certains (pour faire le voyage aller vers Fleury-les-Aubrais en mini-bus) ou à 8h sur place. Le départ réel des 130km était programmé pour 8h30 à Fleury, en présence d’autres « Téléthoniens » qui courraient depuis la veille au soir. Il faisait à peu près 3°C et la route était longue…

D’ailleurs, rapidement, les patineurs se mirent en file pour adopter le rythme adéquat – environ 25 km/h – sur les longues lignes droites de la Beauce. L’ambiance générale était évidemment à la bonne humeur et à la décontraction. Après avoir sillonné le département du Loiret, les patineurs et leur staff entrèrent dans l’Essonne en longeant la vallée de la Juine et ses paysages champêtres.

Ils stoppèrent à Etampes pour déjeuner : c’est à peu près à ce moment-là qu’un autre acteur fit son apparition avec le cortège, la pluie. Additionnée au froid, elle compliqua un peu les choses, et pas seulement pour les patineurs… Sylvain, dans la voiture de Jean-Robert, décida de ranger son appareil photo et de fermer sa vitre pour conserver un semblant de chaleur dans l’habitacle. Christine, sur la moto de Philippe Renard, et P’tit Franck, sur sa moto avec sa belle jupe, durent aussi lutter contre les éléments. Le moteur de la moto de Philippe n’avait pas encore appris à nager qu’il commençait à se noyer ; quant à P’tit Franck, il profitait du phénomène de l’acqua planning pour gratifier les patineurs de quelques beaux « sildes » ! L’autre soucis, c’est que la file multicolore arrivait dans la petite couronne parisienne, avec ses petites rues étroites et ses automobilistes à peine patients – même pour des « Téléthoniens »… Et pour couronner le tout, certains patineurs commençaient à accuser le coup de la fatigue, à rouler dans le froid et sous la pluie, à puiser dans leurs réserves caloriques.

Mais le tableau était loin d’être apocalyptique quand même ! Bien au contraire même : à 16h20, les patineurs et leur staff étaient place de Rungis. Ils décidèrent de rallier la place Vendôme par le chemin de plus court et le plus vite possible, pour éviter d’être trop pris par le froid. Bien aidés par les motards de la police, ils filèrent donc par la Sorbonne et le Louvre et arrivèrent à bon port à l’heure dite. Mission accomplie, pour la bonne cause : 135km au compteur pour le sourire de tous ceux qui ont fait, avec eux, le Téléthon 2007 !

JPEG - 67.5 ko

""){ print( "Vos commentaires                                          Réagir à cet article

"); } ?> ""){ print( "

Il n'y a pas encore de commentaire

");} ?>

Accueil | Plan du site | Crédits | Info légal   
© Planet Roller 2001-2009 (v 3.6)