Les voyages passés

   CUBA 2017
   BELLE ÎLE 2017
   THAILANDE 2016
   MIAMI, HAITI, NYC 2016
   BELLE-ÎLE 2015
   CALIFORNIE 2014
   BELLE ÎLE 2014
   ALBANIE 2014
   OUZBEKISTAN 2014
   SAN-FRANCISCO 2014
   BELLE-ILE 2014
   CUBA 2013
   BELLE ILE EN MER 2013
   ALBANIE 2013
   CUBA 2012
   BELLE ILE 2012
   BELLE ILE 2011
   CUBA OCTOBRE 2011
   PRAGUE-BUDAPEST 2011
   BEST OF HOLLAND 2011
   DAKAR 2010
   TUNISIE 2010
   BELLE-ILE 2010
   CUBA MAI 2010
   YEMEN 2010
   BELLE ILE 2009
   CUBA 2009
   DAKAR 2008
   BELLE ILE 2008
   TUNISIE 2008
   SAN FRANCISCO 2008
   AMSTERDAM 2007
   BARCELONE 2007
   BELLE ILE 2007
   HOLLANDE 2007
   BEST OF HOLLAND 2007
   BEST OF HOLLAND 2006
   DJERBA 2007
   MARRAKECH 2007
   CUBA 2006
   CALIFORNIE 2006
   LAC DU DER 2006
   BELLE-ILE 2006
   YEMEN 2006
   Marrakech Marathon 2006
   AMSTERDAM 2005
   BELLE-ILE 2005
   Cuba avril 2005
   MARRAKECH ROLLER
   Amsterdam août 2004

Accueil Voyages Voyages passés

St martin Mars 2003
par : Claire

Saint Martin et les Grenouilles Sauvages

Que pensiez vous de St Martin avant Planet Roller ?
Petite île des Caraïbes partagée entre la France et la Hollande avec multiples fromages hollandais à l’aéroport International Juliana.....ou ... cocotiers, plages et soleil pour tous....
Depuis ces jours ci, nous savons que ST Martin est un vivier fantastique de Grenouilles Sauvages..... avec des majuscules... car les Grenouilles que nous avons rencontré sont des bouts de chou de 6 ans (voire encore moins) et plus qui honorent le niveau mondial du patinage ... carrément... oh oui !!!
Leur président, David Charasse, s’occupe de ses petites grenouilles comme un père, avec son club, il a construit un skatepark superbe sur lequel les petites grenouilles sautent dans tous les sens et surtout dans le bon sens gracieux des grenouilles sauvages !

Et nous, Planet Roller, nous sommes arrivés par un bel après midi à Saint Martin, l’avion rase les eaux de la mer, il décapite la plage (Maho Bay) si les hublots s’ouvraient on pourrait mettre nos doigts dans l’œil des baigneurs.

David nous attend à l’aéroport avec ...RFO.... A Planet il vaut mieux être frais après 8 heures d’avion.. on ne sait jamais.

Les plus courageux chaussent leurs rollers pour parcourir les 8 à 10 km qui séparent l’aéroport de notre hôtel, le Nettlé Bay vers Marigot la capitale.
Suivis en voiture par David et moi et attendus à chaque carrefour par le cameraman de RFO !!!!!

Aussitôt arrivés à l’hôtel, une réception nous attend à l’Office du Tourisme et chacun veut se baigner dans la mer qui est à quelques mètres de nos chambres.
La presse s’impatiente ..... je reçois 2 appels de Roméo qui anime l’Office du Tourisme et la réception commence, c’est très émouvant ; la directrice Bernadette Davis nous accueille et nous donne la parole à David puis à moi.

Le groupe est photographié par les journalistes du Fax Info, du St Martin Week, du site Internet orange caraïbes... et je suis interviewée par Radio Calypso !! que d’honneurs... suivis d’un verre avec gastronomie locale délicieuse qui fera notre dîner !

Et alors commence un séjour sans interruption...à peine les repères pris , les chambres bien choisies... le soir même rando nocturne dans Marigot avec toutes les grenouilles sauvages, un staff de premier ordre et une belle balade pour ouvrir le séjour.
Marigot est plus grande qu’il n’y paraît car on randonne bien plus d’une heure et on termine par un succulent poulet au "Bamboo" restaurant du front de mer !

Le petit déjeuner au Nettlé Hôtel est un délice, vue sur le golfe, la mer d’émeraude et les pieds dans le sable... plus le grand choix du vrai petit déjeuner américain !

On organise une sortie à l’îlot Pinel du nom du pirate qui y avait établi ses quartiers. La nationale 7 , la route du tour de l’île ainsi nommée pour récupérer des crédits car elle porte le même nom qu’une célèbre route en France et en voiture pour Pinel.
Inutile d’insister, la 7 est impraticable en roller , montée et descentes sans arrêt (et pas des petites montées ... des grosses méchantes) et constamment des voitures sur une route unique et peu large pour le meilleur car ainsi les automobilistes ne connaissent pas l’excès de vitesse et la courtoisie est pour ainsi dire tout le temps de rigueur. C’est agréable...

L’îlot Pinel est à une encablure du rivage et la traversée pourrait se faire à la nage, certains sont tentés surtout que c’est 5$ AR... bon soyons grands seigneurs !
Pinel est un peu touristique de base et en bons Français nous nous éloignons pour pique-niquer ... nous nous retrouvons sur un squatte style décharge mais la vue est splendide et la mer très propre et transparente et l’après midi se passe à snorkeller, beaux fonds coralliens.

On rentre par Grand Case et son véritable charme de petite ville des Antilles aux belles maisons de toutes les couleurs, le coucher de soleil romantique sur la plage, les bateaux aux beaux gréements et le soir dîner au son d’un orchestre pas trop rustique au Calmos Café qui sert des camemberts chauds et j’aurais dû prendre plus local !

Les journées passent vite à se baigner, à parcourir Marigot à la découverte de cette petite ville charmante , bref être là-bas.
Les Wild Frogs ont leur boutique en face de la gare des cars. En passant une voiture me klaxonne et me jette (avec un sourire) "our news" une feuille locale où il y a notre photo ! nous sommes reconnus et c’est ainsi que nous avons pu avoir cette preuve ! la voiture est déjà loin dans le flots du trafic à midi !

Samedi matin nous décidons d’escalader le Pic Paradis... ascension à pic mais belle vue à l’arrivée et l’après midi David nous a préparé une rencontre au Skate Park avec les Grenouilles qui nous montrent leurs talents multiples et ensuite match amical de hockey arbitré par Laurent.
Les filles sont convaincues de se mettre au hockey en rentrant. Le soleil se couche sur le skate park pour mes photos !.. toutes les mamans ont fait des gâteaux et ont participé à cette belle journée.

Dimanche matin c’est la rando "Tour du Lagon" et la mega organisation de David, la voiture balai d’Eric avec les balais accrochés à l’arrière, les staffeurs "race official" ça jette... au moins 30 km avec de belles vues et une montée épique copyright les Grenouilles/Planet : tous les patineurs accrochés à une corde derrière le camion balai dans la montée en pente raide et au bitume qui n’en est pas après l’aéroport.
Quand je pense que Gaël, Claudia , Bruno ... l’ont fait pour de vrai et sans aide avec RFO qui rôdait à notre arrivée !!!

Après la rando c’est déjeuner chez Laurent à Friar’s Bay, la magnifique ! imaginez une longue plage de sable blanc avec une mer de jade et de turquoise comme on dit dans les catalogues, une chaleur écrasante qui empêche de marcher pieds nus dans le sable à midi et un déjeuner délicieux dans un « lolo » petits restaurants (celui là est pas mal grand pour un lolo) typiques ... Et toujours ce coucher de soleil splendide sur la mer ... dur dur....

Lundi nous allons à Anguilla, territoire anglais ; L’île en face de Marigot, bateau, avec vérification des passeports, Ben le "BE" bien trouvé des Wild Frogs nous accompagne.
Nous traversons l’île en taxi mais au retour nous randonnerons sur cette route plus plate et tranquille. Déjeuner dans un hôtel pour touristes mais quelle vue et de chaque côté une plage de rêve surtout au vent, les vagues sont des turbines qui nous roulent comme dans une machine à laver.
Ben m’attrape par les pieds et dessine avec mon dos dans le sable un gros roller non photographiable hélas car il faudrait nous envoler pour le contempler !
Le taxi est un vieux monsieur souriant et patient qui comprend notre balade et conduit à notre rythme jusqu’à ce que 2 jeunes policiers apparaissent : Ils nous laissent poursuivre calmement, on est dans les îles...

En rentrant à Marigot un grain nous surprend sur le bateau et le fils de notre taxi nous accueille sur le quai et nous propose des cassettes audio et des CD de son groupe musical avec ses frères. Nous faisons une photo avec une petite fille qui passe par là et se jette dans les bras de Jean Yves lorsque nous lui proposons d’être sur la photo !
Mardi la journée "libre" passe vite. Certains vont à Philipsburg, d’autres à l’anse Marcel.
le soir on organise un pot avec David pour clôturer notre séjour%=)
Saint Martin c’est vraiment une première qui inaugure une longue série !

Claire



Accueil | Plan du site | Crédits | Info légal   
© Planet Roller 2001-2015 (v 3.9)